Écrire l’histoire du Déluge. Histoire et expérience britanniques de la Grande Guerre

Histoire@Politique, 22, Janvier – Avril 2014

La Première Guerre mondiale demeure, cent ans après le déclenchement du conflit, au cœur du récit national britannique et continue de provoquer des débats virulents. Dans ce contexte, l’historiographie de l’expérience britannique du conflit se distingue par un dynamisme et une ouverture disciplinaire renforcés par l’internationalisation de ce champ d’étude. La recherche se concentre désormais sur l’adaptation de la société et de l’armée britanniques aux conditions nouvelles de la guerre industrielle. Trois questions majeures traversent donc la production scientifique : celle de la transformation de l’appareil militaire britannique ; la mobilisation de la société et de l’économie de la Grande-Bretagne ; l’impact et les legs de la Grande Guerre outre-Manche.

A lire sur le site d’Histoire@Politique 

A télécharger ici:

Download (PDF, Unknown)

One thought on “Écrire l’histoire du Déluge. Histoire et expérience britanniques de la Grande Guerre

  1. PrWFS2 says:

    Pour avoir assisté au colloque qui s’est tenu à l’université Queen Mary cet été à Londres, ce n’est malheureusement pas l’impression que j’ai eu.
    Si les thématiques de l’héritage et de la mémoire de la PGM (aux échelons britannique et anglo-saxon) ont effectivement été abordées, la question de la mobilisation sociale et industrielle a été quasi-absente (une ou deux communications à ce sujet).
    L’essentiel des sujets ont porté sur les expériences combattantes et les aspects diplomatiques/politiques, ce qui était particulièrement décevant et peu novateur (et parfois remarquablement médiocre, notamment certains collègues travaillant sur l’armée française sans lire/parler le français… ce qui est pour le moins surprenant).
    En conséquence, je serai un peu moins enthousiaste que vous sur ce sujet, à l’aune, je le reconnais d’un seul colloque, mais ces derniers sont généralement le lieu où se produit le débat et se construit des perspectives enrichissantes de recherche.

Leave a Reply