Centres et périphéries dans l’historiographie de la Grande Guerre

Communication au colloque Pour une histoire de la Première Guerre mondiale en Amérique latine, IHEAL – Université Sorbonne-Nouvelle, 3 avril 2012

L’évocation de la Guerre Mondiale de 1914-1918 n’est pas simplement, comme l’a récemment montré Hew Strachan, une manière souligner le caractère global du conflit. L’expression traduit en effet plus sûrement l’investissement idéologique et culturel des populations belligérantes dans la guerre ; l’importance qu’elle revêtait à leurs yeux, plus encore que la géographie des combats. La mise en question du caractère du conflit traversera donc cette intervention. En revenant sur les interprétations contemporaines et historiographiques de la guerre, elle dégagera les vertus comme les limites des notions de centres et de périphéries. Elle mobilisera les apports d’approches comparées et transnationales pour souligner la manière dont le renouveau des études sur l’Amérique Latine entre 1914 et 1918 peut enrichir, au-delà de son champ propre, l’histoire européenne et globale de la Première Guerre mondiale.

Continue reading